Mairie Bouvignies
Le site officiel de la mairie de BOUVIGNIES

Madame,
Monsieur,
Chers bouvigniens,

Enfin, la situation sanitaire semble s’améliorer. Les mesures contraignantes s’assouplissent. Nous pouvons maintenant évoluer plus librement et nous rencontrer. Malheureusement, d’autres sujets d’inquiétude se profilent.

La guerre en Europe tout d’abord avec l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Les démons du passé reviennent. Heureusement, nous sommes unis derrière nos valeurs communes de « Liberté, d’Égalité et de Fraternité ». Nous sommes également unis entre Européens, réconciliés aujourd’hui. Notre histoire commune nous a appris à réagir à cette attaque qui vise aussi nos démocraties. Lors des différentes commémorations, j’apprécie beaucoup les enfants scolarisés dans nos écoles qui participent aux défilés et viennent lire des textes. Je veux les remercier sincèrement avec leurs enseignants, car je sais que cette mémoire du passé, si utile, se perpétuera. Tout comme je veux remercier les nombreux Bouvigniens qui ont participé généreusement à la campagne de dons que nous avions organisée au profit des Ukrainiens.

Autre sujet d’inquiétude pour les familles dont les enfants vont au collège ou au lycée, l’embarras avec les transports scolaires est récurrent. J’ai contacté la Région, responsable de l’organisation et rencontré le Président Xavier BERTRAND. Celui-ci m’a répondu que ce problème est à l’étude, tout en soulignant la difficulté d’embaucher des chauffeurs en cette période de reprise économique. Pour les demandeurs d’emploi, j’ajoute que le portail de la Pévèle Carembault présente actuellement près de 900 offres sur notre territoire intercommunal. N’hésitez pas à le consulter si vous recherchez un travail : https://emploi.pevelecarembault.fr/.

Si, dans de nombreux domaines, la reprise économique est une excellente chose, elle est aussi accompagnée d’une inflation galopante. Les prix de l’énergie et de certaines matières premières explosent. Comme pour les familles bouvigniennes, les répercussions se font déjà sentir sur les finances de notre commune.

C’est dans ce contexte que le Conseil Municipal a adopté le budget 2022 (15 voix pour et 4 contre). Notre priorité reste l’amélioration de la vie dans notre commune, tout en maîtrisant les dépenses. Fidèles à notre engagement, nous n’avons pas augmenté les taxes communales.

Avec un budget si modeste, nos projets passent obligatoirement par la recherche de subventions. Cela prend du temps et ne va pas assez vite pour certains. J’en suis conscient. Mais il ne serait pas raisonnable d’aller plus vite en se passant de l’aide financière de nos partenaires. En suivant les propositions de l’opposition, nous mettrions assurément les comptes de la commune « dans le rouge », avec les conséquences que chacun peut imaginer. Pour ceux qui le souhaitent, il est possible de prendre connaissance du budget et des débats des différents conseils municipaux sur le site de la mairie.

Avec nos associations, nous avons organisé un forum début avril. Il est réjouissant de voir le dynamisme des bénévoles et d’apprécier la qualité des nombreuses activités présentées aux visiteurs. La crise sanitaire a parfois mis nos assos en difficulté. Ce forum marque le renouveau de notre vie collective, éloignée enfin des contraintes liées à la covid. Il sera reconduit l’an prochain.

Le 1er mai, nous avons aussi mis à l’honneur les médaillés du travail et nous avons reçu les habitants nouvellement installés dans notre commune. Les Présidents d’associations ont pu présenter leurs projets. Une quinzaine de familles étaient présentes. Toutes apprécient beaucoup BOUVIGNIES et ses alentours, le cadre de vie, le calme, la vie en zone rurale… Certaines ont choisi de quitter la ville pour intégrer notre jolie campagne avec tous ses avantages et aussi quelques petits inconvénients parfois… J’en profite pour évoquer les travaux agricoles. Le travail à la ferme est particulièrement difficile, mais il est indispensable. Les journées sont souvent longues et les nuits bien courtes pour ceux qui s’échinent dans les champs. C’est grâce aux agriculteurs que nous pouvons nous nourrir. Nous devons vivre ensemble dans le respect des uns et des autres. L’arrivée de nouveaux habitants est aussi essentielle, car elle évite le vieillissement de notre population. Les nouveaux élèves préservent nos écoles des fermetures de classes. Nous ne voulons pas que BOUVIGNIES devienne un village-dortoir.

C’est aussi pourquoi nous lançons une réflexion avec différents partenaires pour acquérir des terrains derrière les écoles. Nous avons sollicité le Parc Naturel Régional, l’Etablissement Public Foncier, le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement. Nous voulons mener des études concernant l’environnement (zones humides, faune, flore, biodiversité…), la mobilité douce, le vivre ensemble… et définir ainsi la faisabilité de constructions à cet endroit. Pour le moment, il ne s’agit que d’une étude qui doit déboucher sur l’acquisition de terrains. Nous souhaitons un accroissement raisonné et maitrisé de la population. La rumeur qui court à propos de 70 logements est donc totalement farfelue. Je reviendrai vers vous quand nous aurons avancé un peu plus sur ce sujet.

Les travaux d’assainissement de NOREADE ont commencé dans les rues des Pronelles, du Trou Bona et du Marais. Il s’agit d’un gros chantier qui terminera le programme d’assainissement de la commune. Je remercie les riverains pour leur gentillesse et leur compréhension.

Enfin, les vacances d’été arrivent à grands pas. Les inscriptions au centre de loisirs sont ouvertes. Nos enfants pourront bénéficier des équipements sportifs et culturels de la communauté de communes bien évidemment, mais aussi, ils pourront jouer quotidiennement au Manoir, une infrastructure tant enviée par les communes environnantes.

Ils pourront ainsi bien vivre à BOUVIGNIES, tout simplement.

Bonnes vacances à tous !

Frédéric PRADALIER
Maire de BOUVIGNIES